Journée d'étude Ideas Box France
jeu. 31 mars 2016, à 09h00
En partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, les bibliothèques de la Ville de Paris et l'Association des bibliothécaires de France (ABF), Bibliothèques Sans Frontières souhaite revenir, à l’occasion d’une journée d’étude, sur une année d’expérimentation de l’Ideas Box en France.

Inscrivez-vous

Les inscriptions sont closes
Powered by Evenium Net

Programme

Détails de l'évènement

Plus d'informations sur l'Ideas Box : www.ideas-box.org

 

En partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication, les bibliothèques de la Ville de Paris et l'Association des bibliothécaires de France (ABF), Bibliothèques Sans Frontières souhaite revenir, à l’occasion d’une journée d’étude, sur une année d’expérimentation de l’Ideas Box en France.

L’Ideas Box, une réponse pertinente pour aller à la rencontre des publics empêchés ? Comme outil de préfiguration des services publics de demain ? Comment ce dispositif s’insère-t-il dans les missions des bibliothèques et permet-il de créer du lien avec les acteurs du territoire ? Quels premiers impacts sur la profession et sur les territoires peut-on mettre en lumière ? Quelles limites et recommandations ? Autant de questions que cette journée abordera à travers des interventions des parties prenantes aux expérimentations et des ateliers participatifs pour imaginer les usages de demain.

 

Des camps de réfugiés aux bibliothèques françaises

L’Ideas Box est une médiathèque en kit qui tient sur deux palettes ; elle s’ouvre en moins de 20 minutes pour créer un espace culturel de 100 m2. Dessinée par Philippe Starck, elle a été initialement conçue pour reconnecter les familles et renforcer l’éducation dans les situations d’urgence humanitaire. Une vingtaine d’Ideas Box sont aujourd’hui déployées à travers le monde auprès des populations réfugiées (Burundi, Ethiopie, Jordanie, Liban, route des réfugiés en Europe) et ont des impacts forts en matière de renforcement de l’éducation, de la protection de l’enfance et de la résilience des populations. Le dispositif est en passe de devenir un outil de référence en matière d’accès à l’information et à l’éducation dans les crises humanitaires. BSF souhaite en déployer un millier d’ici à 2020.

A l’été 2014, lors du congrès de l’IFLA à Lyon, l’Ideas Box était présentée pour la première fois aux bibliothécaires du monde entier. Très intéressés par l’impact du dispositif dans les contextes de crise, les professionnels n’en ont pas moins interpellé BSF sur la pertinence que pourrait avoir l’Ideas Box dans les pays industrialisés, pour toucher les publics empêchés.

Des pans entiers de la population sont éloignés de la culture en France. Les premiers exclus sont les populations en situation de grande précarité. Les études montrent combien précarité, exclusion et illettrisme sont intimement liés. À ces publics en difficulté s’ajoutent les populations qui résident dans des zones non couvertes par l’offre culturelle. On pense ici en particulier aux zones rurales mais aussi aux quartiers populaires souvent identifiés politique de la ville.

Dans ce contexte, les projets Ideas Box sont vite apparus, aux yeux de la profession, comme l'une des réponses possibles pour aller à la rencontre de ces publics empêchés. Intéressée par cette opportunité de reverse innovation (un projet créé dans un contexte très particulier et adapté à la France), BSF a ainsi démarré, en 2015, à la demande des bibliothèques, une série d’expérimentations en France, aux Etats-Unis et en Australie.

 

Une année d’expérimentation et d’évaluation

Tout au long de l’année 2015, BSF a ainsi développé plusieurs projets expérimentaux (Sarcelles, Paris, Cergy-Pontoise, Taverny, Calais) dans des contextes et en direction de publics divers (populations très précaires dans les jardins publics, quartiers populaires et maisons de quartier, centres d’hébergement d’urgence, etc.)

Ces premiers projets ont souligné la nécessité de construire des stratégies coordonnées avec les bibliothèques publiques mais ont aussi montré le levier très intéressant que constitue l’Ideas Box pour repenser les missions des bibliothèques et construire des ponts avec les écosystèmes socioculturels locaux.

Pour capitaliser sur cette démarche expérimentale, BSF a lancé deux chantiers d’évaluation. Pascal Sanz, ancien directeur de département au sein de la BNF et Président du CFIBD, a mené entre septembre 2015 et janvier 2016 une étude auprès des acteurs des premières expérimentations pour évaluer l’impact des projets Ideas Box sur les bibliothèques et leurs écosystèmes (les associations locales et les services publiques des territoires). En parallèle, un groupe de travail composé de professionnels des bibliothèques mais aussi d’économistes et de sociologues, s’est réuni pour construire les cadres d’analyse d’impact et d’évaluation qu’ont les projets Ideas Box sur les populations (et en particulier sur la manière dont ceux-ci viennent compléter l’offre traditionnelle des bibliothèques).

 

Une journée d’étude et de restitution

Dans ce contexte, pour revenir sur les premiers déploiements de l’Ideas Box au sein des réseaux de lecture publique français, Bibliothèques Sans Frontières, le Ministère de la Culture et de la Communication et l'ABF organisent une journée d’étude à destination des acteurs de la lecture publique en France (DRAC, BDP, réseaux de lecture publique, etc) à la médiathèque Françoise Sagan, à Paris, le 31 mars 2016.

Point d’évaluation et de restitution, cette journée est aussi une étape de réflexion pour imaginer les projets de demain sur le territoire français et penser le rôle des bibliothèques face aux enjeux contemporains.

Fermer
Chargement en cours...